(c) On s’occupe du Vin – Vigneron Henri Duporge, Château Le Geai

Château Le Geai

Bordeaux

Le domaine

Propriété familiale de 17 Ha à 50 Km au nord de Bordeaux.

Terroir : sablo-argileux d’une part, dont des argiles bleus qui ont fait le mythe de Pétrus à Pomerol. Des sols rouges (fer) et des graves d’autre part.
De très beaux terroirs en quelques sortes !

Cépages : Merlot, Cabernet Franc et Sauvignon, Malbec, Carménère : un cépage ancien et rare de Bordeaux.

On s'occupe du Vin, Château Le Geai Bordeaux
On s'occupe du Vin, Château Le Geai Bordeaux
On s'occupe du Vin, Château Le Geai Bordeaux
On s'occupe du Vin, Château Le Geai Bordeaux

Le vigneron : Henri Duporge

  • Qu’est ce qui t’a amené dans le monde du vin ?
    L’amour du vin.

  • Qu’est ce qui te fait vibrer dans ce métier ?
    Etre authentique.
  • Ta philosophie générale ?
    Rebelle par nature.
  • La biodynamie pour toi ? Calendrier lunaire ?
    “Le calendrier lunaire oui mais de manière empirique. C’est le cahier des charges Demeter, beaucoup plus contraignant que celui de l’agriculture biologique, qui a attiré mon attention dans un 1er temps.”
    Car Henri a toujours vinifié en levures indigènes (naturelles) sans rajouter de levures commerciales pour lancer les fermentations alcooliques…
  • Ta plus grosse frayeur ?
    “Les gelées ! Depuis 2017, chaque année le vignoble est totalement ou partiellement touché….”
  • Une anecdote ?
    “Un déclic lorsque j’ai commencé à goûter des vins différents à la fin des années 1990; des vins profonds, sur le fruit, la pureté… je voulais faire ça !”
On s'occupe du Vin, Château Le Geai Bordeaux

Vinification et élevage

  • Ta vision sur les vinifications ?
    “Je laisse faire mais je contrôle (ou pas).”A Le Geai, c’est aucun intrant et soufre ajouté très rare. Et soufre volcanique lorsqu’il en ajoute.
    Pour Henri le soufre 0 est un objectif.
  • Tu fonctionnes au ressenti ou aux protocoles ?
    Au ressenti, toujours.
  • Plutôt cuve Inox, époxy, ciment, barrique, amphore ?
    “Dans le chai il y a des barriques neuves (10% du parc) et d’anciennes barriques de 1 à 8 vins, des cuves Inox et beaucoup d’Amphores.”
    Il n’y a pas de recette chez Henri. A chaque millésime, sa part d’improvisation. “Parfois l’élevage se fait 100% barriques, parfois 100% amphores. Sinon un mix entre Inox, barrique et amphore.
    Un Cabernet Sauvignon par exemple ne va pas être mis en lumière avec un élevage 100% amphore, car trop aérien. Il lui faut un peu de bois pour lui donner du relief…”
On s'occupe du Vin, Château Le Geai Bordeaux
On s'occupe du Vin, Château Le Geai Bordeaux