La dégustation c’est pas sorcier !

Regarde-moi, sens-moi, déguste-moi et dis-moi qui je suis…

🍷 Les bonnes pratiques :

1) L’analyse visuelle
Le vin nous délivre ses 1ers secrets.

Astuce : pour plus de pertinence, on peut observer le vin sur fond blanc.

La brillance et la limpidité
Le vin est-il trouble, éclatant, lumineux, net, transparent, opaque… On commence à avoir des indices sur le profil du vin et des méthodes de vinification du vigneron (vin stabilisé, filtré ou non…).

La couleur, la robe
On obtient des informations sur les cépages du vin (et donc une piste sur la région) et l’âge du vin.

=> En vieillissant :
Les blancs vont tendre vers un jaune ambré, cuivré,
Les rosés vers le rose saumon, l’orange
Les rouges vers le rouge tuilé, le marron.

Le gras, les larmes
Elles glissent le long des parois du verre. Elles nous donnent une indication sur la teneur en sucre et en alcool.
Plus celles-ci sont denses et descendent lentement, plus le vin est riche en alcool et/ou en sucre.


2) L’analyse olfactive

Le voyage à bel et bien commencé


Le 1er nez (avant aération)

On analyse le vin et les 1ers arômes sans l’agiter. Le vin est-il ouvert, fermé, faut-il le carafer ou non y a t’il des défauts…

Le 2ème nez (après aération)
On tourne (on essaie !) le verre et on sent de nouveau. D’autres arômes et sensations arrivent…

Arômes primaires (arômes variétaux, de fruits frais, de pamplemousse, de pomme, de fleurs, de violette…)
Arômes secondaires (arômes de fruits rouges, noirs, exotiques, de miel, fermentaires…)
Arômes tertiaires pour les vins évolués (fruits secs, confits, chocolat, sous-bois, champignons…)


3) L’analyse gustative

Enfin !

L’attaque en bouche
On repère les 1ers sensations : l’acidité, le sucre, l’alcool, les éléments structurels comme les tanins…

Le milieu de bouche
Puis on invite le vin sous notre palais et on analyse la matière (discrète, dilué, dense), les équilibres, les textures et les parfums dominants.

La fin de bouche
Les derniers ressentis : sont-ils fruités, amers, astringents, harmonieux, persistants…
Méditation finale.
A savoir : la longueur en bouche est mesurée en caudalie (1 seconde = 1 caudalie).

💚  Les émotions

Voici pour la technique dans les grandes lignes. Mais la dégustation, c’est aussi beaucoup du plaisir… Un plaisir subjectif.

Alors laissez parler vos émotions 🙂